Konna, une commune rurale sur le chemin de gagner le pari de l’assainissement

Des dispositifs de lavage des mains au savon et/ou avec des désinfectants sont présents dans les menages.

Le programme conjoint de l’OMS et de l’UNICEF de suivi de l’approvisionnement en eau, de l’assainissement et de l’hygiène (Joint Monitoring Program - JMP) présente des estimations nationales, régionales et mondiales des progrès accomplis dans le domaine de l’eau potable, de l’assainissement et de l’hygiène (WASH) depuis 1990. La mise à jour de 2017 a établi des estimations de base pour le suivi des cibles des nouveaux Objectifs de Développement Durable (ODD), disponibles en intégralité ici : https://washdata.org/.

Le Mali, à l’instar des autres pays, se soumet périodiquement à l’exercice d’évaluation par les pairs des progrès vers l’atteinte des ODD. A l’échelle du pays, il existe des disparités en matière d’accès à l’assainissement selon qu’il s’agisse du milieu urbain ou rural. En dépit d’un cadre institutionnel et règlementaire supporté essentiellement par une Politique Nationale d’Assainissement et la ratification de traités et accords internationaux, la problématique de l’assainissement en général et le péril fécal en milieu rural, reste un défi pour le Mali. La fin la défécation à l’air libre, la gestion des eaux grises et noires, sont au cœur des actions de développement initiées par les populations avec l’accompagnement des autorités maliennes et les partenaires au développement. 

Le Programme quinquennal de Join For Water, intitulé "amélioration participative, durable et équitable de l'accès à l'eau, à l'hygiène et à l'assainissement dans le District de Bamako et les Régions de Koulikoro et Mopti" ; comporte un volet assainissement dans lequel l’ Assainissement Total Piloté par la Communauté (ATPC) est utilisée comme approche dans la promotion des pratiques d’hygiène à fort impact sur l’environnement et la santé de la population.  L’approche Assainissement Total Piloté par la Communauté (ATPC) est mise en œuvre, aux fins d’accompagner et de responsabiliser les communautés pour la prise de conscience de leur état sanitaire (notamment en lien avec les pratiques de défécation à l’air libre, le faible niveau de salubrité du village…) et des risques y afférents, afin qu’elles prennent des décisions individuelles et collectives de changement de pratiques et les mettent en œuvre sans appui financier extérieur. 

Réalisation/réhabilitation de latrines familiales 

Dans la Commune rurale de Konna – Cercle de Mopti, 13 villages sur les 28 que compte la Commune, se sont engagés dans le processus  ATPC. 356 latrines familiales ont été construites sans subventions extérieures et la traduction pratique de la volonté de la population a opéré un changement radical dans les pratiques d’hygiène. 

Adoption de bonnes pratiques d’hygiène

Les évaluations sommaires à mi-parcours (2019), indiquent des progrès encourageants quant aux pratiques d’hygiène dans les ménages. Entre autres bonnes pratiques d’hygiène observées dans les ménages, on note :

  • l’utilisation systématique des latrines pour les besoins
  • l’installation de dispositifs de  lavage des mains au savon et/ou avec des désinfectants 
  • l’organisation des journées de salubrité dans les villages avec mobilisation des associations  de corporations actives 
  • l’implication dynamique des relais communautaires et des élèves dans la sensibilisation de leurs pairs sur les pratiques d’hygiène
  • le nettoyage systématique des enclos pour bétail domestique  

Acquis et défis

Les acquis en matière de pratiques sont de plus en plus consolidés dans le cadre de la mise en œuvre d’une stratégie nationale de suivi Post Fin de la Défécation à l’Air Libre (FDAL) mise en place par l’Etat qui sert de guide pour les acteurs du sous-secteur assainissement. La mise en place d’un noyau de 26 locaux maçons formés qui sont aussi des maçons formateurs par Join For Water dans la confection des dalles San Plat, participent entre autres à la durabilité de l’action. 
Avec une population estimée  à 26.769 personnes dont 13.486 femmes, la Commune de Konna se développe de plus en plus tant d’un point de vue économique et sociale. Au regard du rythme de croissance de la population, la population de la Commune de Konna connaitra une évolution sensible dans les années à venir. Cet accroissement de la population constitue un défi car il va de pair avec l’avènement de nouveaux besoins qu’il faille cerner en vue de les satisfaire. Parmi ces nouveaux besoins, notamment la gestion des déchets (liquide et solide). 

A présent, la Commune de Konna se doit de saisir les opportunités que lui offre la décentralisation et la Stratégie Nationale Post FDAL aux fins de se hisser à hauteur des enjeux et défis futurs. 
Certes les maçons locaux formés pour la réalisations des ouvrages d’assainissement, constituent des ressources humaines disponibles facilement mobilisables, mais la rentabilisation de l’activité de ces maçons reste un défi. Là-dessus, il y a lieu de développer des activités de marketing de produits d’assainissement au profit des maçons locaux. 
 

  • Article: Moussa Fofana, coordinateur programmes Mali