Adduction d'eau réhabilitée à Bokoré

La commune d’Ouroubé-Doudé est située à 115 km au Nord de Mopti (chef-lieu de Région) et couvre une superficie de 279 km2. La population de la commune d’Ouroubé-Doudé est estimée à 12.211 habitants, et elle est composée majoritairement de Peuls, de Rhimaibés, de Bozos, de Marka et de Bambara à vocation agro-sylvo-pastorale. La commune compte 49 points d’eau.

De 2012 à nos jours, la situation sécuritaire dans la Région Centre (Mopti) s’est fortement dégradée à travers notamment une présence remarquée des Groupes Armés Terroristes qui contrôlent de plus en plus différentes localités. En effet, la commune de Ouroubé-Doudé se caractérise par une forte présence de groupes jihadistes qui sont hostiles à la présence de l’administration publique et des services techniques déconcentrés de l’état. L’absence des démembrements de l’état et l’absence des services essentiels de base, expliquent en grande partie la situation de précarité dans laquelle vivent les populations, notamment les couches les plus vulnérables. 

Le programme quinquennal 2017-2021 couvre la commune de Ouroubé-Doudé et est axé sur la consolidation des acquis des précédents programmes. Aussi, il s’exécute dans un contexte sécuritaire difficile qui a contraint Join For Water à réduire considérablement sa présence sur le terrain. C’est ainsi qu’en 2016, Join For Water a initié une série d’évaluations sécuritaires en lien avec sa présence dans la Région de Mopti. Ces différentes évaluations ont débouché sur la décision de fermeture de l’antenne de Join For Water. A la suite de la fermeture de son antenne de Mopti, Join For Water a revu sa stratégie opérationnelle consistant à opérer à distance tout en se focalisant sur l’ONG Action Mopti qui a une longue présence dans la Région. 

Par rapport au suivi des ouvrages par la commune, Join For Water a insufflé une dynamique qui a permis un contrôle des ouvrages par les élus et les personnels communaux. La démarche utilisée par la commune d’Ouroubé-Doudé consiste seulement à accueillir le gestionnaire et les membres du Comité de Gestion des Points d’Eau au siège de la commune. Le renseignement de la fiche se fait sur la base des données fournies par le gestionnaire. Cette démarche quoi que fonctionnelle est à parfaire, notamment en systématisant les visite de terrain par le secrétaire général ou par les élus et le partage des résultats des visites de terrain lors des sessions du Conseil Communal. Les Associations des Usagers d’Eau Potable font l’objet d’un appui des partenaires de Join For Water, notamment en ce qui concerne leur formalisation et l’établissement des contrats de délégation de gestion entre les Associations des Usagers d’Eau Potable et la commune. 

Bokoré

Avec environ 6000 personnes, Bokoré est l’un des villages les plus peuplés de la commune de Ouroubé-Doudé. L’approvisionnement en eau potable est assurée par un ouvrage semi-complexe du type Adduction d’Eau Sommaire composée essentiellement de 10 bornes fontaines, un château d’eau et un champ solaire. L’ouvrage est tombé en juin 2019 avec pour corollaire un dysfonctionnement de l’approvisionnement en eau potable et ses conséquences sur les conditions d’hygiène et de santé des populations. Dan le but d’assurer la remise en état de l’ouvrage, toutes les tentatives menées par la commune auprès des partenaires, notamment auprès de la Direction Régionale de l’hydraulique de Mopti, ont été vaines à cause de l’accès au village rendu difficile à cause de la situation sécuritaire. 

En novembre 2019, le Maire de Ouroubé-Doudé a adressé une requête à Join For Water via l’ONG partenaire Action Mopti. La requête qui consistait à financer la réparation/réhabilitation de l’ouvrage défectueux du village de Bokoré a été acceptée par Join For Water. En effet, la commune est encadrée actuellement encadrée par Action Mopti dans le cadre du programme quinquennal. C’est ainsi que les travaux de réhabilitation de l’ouvrage ont été engagés par Join For Water en avril 2020. Aujourd’hui, l’ouvrage est réhabilité et remis en exploitation à la satisfaction des usagers et du maitre d’ouvrage. 

Notons que cette réhabilitation intervient dans un contexte spécifique marqué par l’enregistrement des premiers cas positifs au COVID-19 au Mali d’une part et l’entrer en vigueur d’autre part des mesures préventions et de contrôle de la pandémie, notamment les gestes barrières. Aujourd’hui, l’on peut se réjouir de contribuer à la prévention du COVID-19 dans la commune à travers la mise à disposition des populations de l’eau propre pour le lavage régulier des mains à l’eau et au savon. 

Défis

Après avoir relevé le défi sécuritaire, Action Mopti envisage un travail d’accompagnement de la commune pour la gestion participative et durable de l’ouvrage. Là-dessus, il est prévu une mise en relation avec le dispositif régionale de Suivi Technique et Financier (STEFI) de l’investissement. 

 

  • Article: Moussa Fofana, Coordinateur des Programmes – Régions de Koulikoro et Mopti
Follow
us